Partagez | 
 

 Une vaste blague (Saphael & Sizzy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 1:43


Une vaste blagueChapitre I“Simon,

Bien évidemment, je ne pense pas que tu aies reçu des tas de lettres d’amour, donc que je pense que cela devrait te surprendre. Et en plus de cela, tu ne pensais pas un jour en recevoir une de ma part, n’est-ce-pas ? Et c’est parce que je ne suis pas sensé t’aimer mais, apparemment, je ne suis pas sensé tout court. J’ai beaucoup hésité à écrire cette lettre et quand je l’avais enfin terminée, je ne savais pas vraiment si j’allais la signer ou non. L’anonymat, c’est si réconfortant ! Mais dans ce cas là, je n’aurais été qu’un fan. Peut-être que tu aurais même pensé que j’étais une fille ? Ça aurait blessé mon ego. Bref. L’anonymat aurait pu me procurer une certaine paix intérieure, je suis d’accord mais je n’y aurais rien gagné. Cette lettre est si étrange.. Je me rends compte qu’à la place de te décrire mon amour brûlant, j’explique minutieusement mon geste. Peut-être que je ne le crois pas moi-même ?

Ne t’attends pas à ce que je dise que tes yeux sont d’un beau brun ; pareil à celui d’un tronc d’arbre lors d’une douce nuit d’été, je laisse ça à Clary. Tu as sûrement eu le droits à d’autres métaphores du genre. Qu’est-ce-que je pourrais rajouter pour te surprendre ? J’ai cherché pendant un petit moment et je n’en trouve aucune d’intéressantes. Et je pense que de comparer la couleur de tes yeux à celles d’excréments serait de mauvais goût. Donc, pas de métaphores foireuses sur tes yeux. Je dirais juste que je les trouves magnifiques mais ça aussi tu as du souvent l’entendre. Ne t’attends pas à ce que je te dise tout ce que j’aime chez toi et pourquoi je l’aime. Premièrement, parce que tu n’es pas parfait du tout et ensuite, je n’ai jamais vu les parties les plus intéressantes de ton anatomie.

Je sais à quoi tu penses : C’est inapproprié de parler de sexe dans une lettre d’amour. Qu’est-ce-que je fais des sentiments purs que tu es sensé m’inspirer ? Le problème, novice, c’est que tout ce que tu m’inspire est d’une impureté rare. Ce que je voudrais te faire me ferais rougir rien que d’y penser. Et à chaque fois que je pense à toi, je bande. Je ne sais pas si tu as déjà eu de l’expérience dans ce domaine, mais sache que je préférerais que non. Je t’imagine toujours étant vierge. Décidément, en plus d’être un mauvais baratineur, je m’autorise à avoir des préférences. Mais ne t’en fais pas, même si tu étais une parfaite traînée, je t’aimerais toujours. Donc, dans mes fantasmes, tu es vierge, pas pour une histoire d’étroitesse, non. Pour l’unique raison qu’être ton premier serait un plus. On oublie rarement sa première fois et quand c’était bon, on y repense presque nostalgiques.

Bien sûr, même dans mes fantasmes, tu ne m’aimes pas. Gracias dìos, sur ce point, je reste réaliste. Mais j’imagine, avec une effrayante facilité, le fait de te faire l’amour tendrement. Et, sans vouloir me vanter, tu prends ton pied à chaque fois. Mais bon, si je veux être honnête, je crains hélas, de ne pas assurer autant dans la réalité. Enfin, personne ne peut assurer autant dans la vraie vie au cas où tu te le demanderais.

Et puis que je vide mon sac sans aucune pudeur, je ne vais pas m’arrêter maintenant.

J’ai l’impression que je suis entrain de me jeter dans le vide et j’attends la chute avec appréhension. Je sais déjà que ce sera douloureux étant donné que tu ne m’aimes pas. Je me suis souvent moqué des amours à sens unique. Je me disais que les personnes s’accrochant à quelqu’un qui ne les aimait pas étaient stupide. Il ne t’aime pas, c’est tout ! Tourne la page ! Je ne nie pas ma propre stupidité dans cette affaire mais je ne peux pas tourner la page, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. J’ai découvert avec rage que le dicton « On ne contrôle pas ses sentiments » est vrai. Et je veux que tu sache que je suis en colère contre toi à cause de ça. Bien sûr, tu n’as rien fait pour que je tombe amoureux de toi. Je ne doute pas que tu aurais préféré te passer d’un tel fardeau. Mais toi, tu n’as pas à vivre constamment avec.

Et qui sait ? Peut-être qu’un jour, tu tomberas tellement amoureux que tu pourrais renier tout. Ensuite, j’espère que tu te rappellera des années où nous étions en contact et tu te diras : « Whoah, Raphael Santiago disait m’aimer comme ça… Si c’était vrai, ça n’était pas facile tout les jours. » Bien sûr, la personne que tu aura choisi d’aimer t’aimera aussi, parce qu’honnêtement, qui pourrait te résister ? Je te vois… Je te souhaites un très bel avenir. Sincèrement. Bien sûr, je veux déjà tuer toutes tes futures conquêtes , mais je me contenterais de les torturer mentalement comme la jeune Lightwood le fait.

« Tomber amoureux ». L’expression est d’une justesse affolante parce que j’ai l’impression de me casser la gueule, déchiré que je suis entre mes sentiments et ma raison. Mais bon, je n’écris pas pour te parler de mes état d’âme mais de mon cœur qui semble t’avoir pris en affection. Bien contre mon gré. Ne grimace pas ! Le tien m’a bien pris en grippe et je n’en fait pas toute une histoire. C’est comme ça, c’est tout. Ni toi, ni moi nous pouvons y faire quelque chose.

Je crois que j’arrive à la fin de mon sac… Je n’ai plus grand-chose à dire sur ce grand malheur qui m’accable. Je survivrais. Et, si c’est nécessaire, je prendrais exemple sur toi, tu fais ça si bien. Désolé amor, je ne pouvais pas m’en empêcher. On dirait que j’aime l’ironie autant que je t’aime. Je vais aussi passer le chapitre habituel où je suis supposé lister tes nombreuses qualités. En plus, tu n’en as même pas tant que ça. Je préfère tes défaut. Et puis, tu n’as pas besoin de moi pour être flatté, sexy nerd.

Décidément, cette lettre est assez hors norme. J’espère que ça ne va pas t’énerver. Je ne suis pas doué pour suivre le troupeau et puis j’aime à croire que ça rajoute de la plus value à mon charme déjà dévastateur. Je suis donc un mouton noir déguisé en blanche brebis…le chien de garde peut s’y tromper, le berger aussi mais ils ne sont pas importants. Moi c’est l’étoile qui m’intéresse.

Allez, novice. Je laisse tes beaux yeux tranquille et finit ma missive ici. Tu comprendras que je me réserve le droit de dire que tout ça n’est qu’un piètre blague pour me moquer de toi, au cas où ta réaction me mettrait mal à l’aise. Finalement, le doute que tu as sur tout ça est ma seule défense. Sans ça, cette lettre n’aurait jamais existé ce qui aurait été une perte pour l’éternité, il faut l’admettre. Il est tard et demain matin, tu tiendras cette lettre entre tes mains. Jusqu’à ce moment, je t’aurais sûrement fait des tas de choses pas très catholiques sans même bouger de mon lit.

Pardonnes moi pour ça aussi.

Avec amour,

Raphael Santiago.”

“Tu va bien, Simon ?” demandait Isabelle.“Tu lis cette lettre depuis un bon bout de temps… Ça vient de qui ?”

Cela faisait une demi-heure que Stan avait amené la lettre à la maison Lightwood-Lewis. Simon finit par soupirer. “C’est de Raphael.” Dit le vampire diurne sans regarder sa fiancée. “Rien d’important.” ajoutait-il avant de commencer à déchirer la lettre. “C’est juste une blague stupide.”
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 1:59

Une vaste blagueChapitre IILorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:00

Une vaste blagueChapitre IIILorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:00

Une vaste blagueChapitre IVLorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:01

Une vaste blagueChapitre VLorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Curabitur blandit ullamcorper tellus. Sed quis nisi in leo commodo congue. Etiam aliquet ac metus quis pulvinar. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Cras vel auctor urna. Vivamus et justo eros. Cras finibus ex sit amet tincidunt tincidunt. Mauris eget ligula placerat, lacinia arcu convallis, finibus diam.

Praesent sit amet quam mattis, molestie massa non, porttitor odio. Proin venenatis sem volutpat, dignissim nisi ut, scelerisque neque. Fusce scelerisque volutpat velit vel dictum. Donec et eros luctus, lobortis lacus non, tempor ex. Nulla scelerisque sit amet dui at tincidunt. Aenean a augue sodales, convallis lectus eu, sagittis nisi. Integer aliquet pharetra dapibus. Fusce rhoncus, est at lacinia convallis, eros urna molestie risus, eget luctus ligula mauris eget urna. Fusce venenatis condimentum consequat. Pellentesque volutpat enim neque, ut imperdiet ante posuere nec. Sed fermentum hendrerit faucibus. Duis non justo in augue hendrerit aliquet. Duis eu ornare tortor. Etiam et viverra leo. Suspendisse enim ipsum, volutpat a libero in, interdum mollis diam. Sed lacinia diam tellus, nec faucibus ligula malesuada eu.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:03

Une vaste blagueChapitre VISimon,

Je suis désolé pour tout ce qui est arrivé à la fête. Ce baiser… Il n’aurait jamais dû arriver. Tout ça aurait dû rester une simple blague comme c’était sensé l’être. Tu n’aurais jamais dû m’avouer tes sentiments et moi, je n’aurais peut-être jamais dû t’envoyer cela, te pousser à perdre ton sang froid. Comme ça, nos lèvres ne se seraient jamais touchées et jamais au grand jamais, je n’aurais réalisé que tout ce que j’ai écrit dans ces lettres était juste. Je n’aurais jamais dû réaliser que cet amour sombre que je t’ai décrit, je le ressentait vraiment. Et le pire dans tout ça, c’est qu’en t’embrassant, j’ai réalisé que peut-être que tu m’inspirait également des sentiments purs. Je pensais tout cela impossible.

Je ne pensais pas pouvoir un jour ressentir les papillons dont tout le monde parle dans les livres. Je ne pensais pas qu’un de tes baisers pourrait me faire tout oublier autour de moi. Je ne pensais pas ressentir ces feux d’artifices que tant de gens recherchent. Je ne pensais pas que je serais celui qui perdrait de nous deux. Je pensais que toute cette histoire ne serais qu’un autre moyen de pouvoir me moquer de toi. Alors pourquoi de nous deux, c’est moi qui me sens le moins bien ? Je devrais uniquement être entrain de rire du fait que tu te sois fait prendre, que tu aie pu croire l’espace d’une seconde que je pourrais t’aimer et pourtant, je ne ris pas du tout. Pour être totalement honnête, si habituellement je riais peu, Lily m’a fait constater que j’étais d’une humeur affreuse depuis notre baiser.

J’ai donc réalisé, à contrecœur, que mon amour pour toi est bien réel. Il est bel et bien aussi noir que je te l’ai décrit. Malheureusement, il est bien plus existant que ce que j’aurais pu croire. Et c’est de ta faute s’il n’a fait que grandir ! C’est uniquement ta faute si cette petite flamme a finit par me brûler les ailes. Assez drôle de ma part de faire une métaphore avec un ange au vu de la haine que je porte à tous ces Néphilims, tu ne trouves pas ? Bon, si ça se trouve, c’est le fait que j’ai été nommé après un ange qui m’inspire tant. Va savoir. Enfin bref, je ne t’écris pas pour parler de l’amour que j’éprouve à ton égard que je t’écrivais, pour ça tu as déjà deux lettres entières. Quoique.. Ces deux lettres, tu les as déchirées voire même brûlées il y a bien longtemps, n’est-ce-pas ?

Novice, je t’écrivais donc uniquement pour te proposer quelque chose. Vois-tu, depuis ce jour fatidique, je ne cesse de penser au fait que tu m’aimes aussi. Et, étrangement, je n’arrête pas de me demander si un beau jour, notre histoire pourrait réellement arriver. Le seul problème est que je sais que tu es fiancé avec la fille Lightwood et que tu n’osera jamais t’en séparer. Tu n’as pas les couilles de lui dire que tu veux rompre et encore moins de lui dire que tu veux la quitter pour un homme qui n’est qu’autre que moi, Raphael Santiago sans être à 100 % sûr que notre histoire est possible.

J’en viens donc à cette proposition. Toi seul peu décider du destin de notre relation. Tu peux choisir entre rester avec Isabelle Lightwood le reste de ton éternelle vie, la transformant comme tu l’as toujours voulu, ou bien tu peux passer le reste de ta vie avec moi. J’ose d’ailleurs espérer que tu me choisira, je pense être un bien meilleur parti que cette Néphilim que tu chéri tant, soit-dit en passant. Donc, Simon si tu veux être avec moi, viens à la fête de Magnus et si non, ne viens pas. La fête est jeudi soir, ce qui te laisse 4 jours pour te décider à venir ou non. Je veux t’y voir à minuit.

J’espère te revoir dans quatre jours, Simon. Par contre, si tu ne viens pas, sache que je n’ai pas du tout envie de revoir ton visage ou d’entendre parler de toi. Tu tâchera donc de ne plus me contacter et de faire en sorte que nos amis communs, Alec et Magnus, ne me parlent point de toi. Ils pourront toujours te donner des nouvelles de moi si tu venais à en vouloir mais sache que jamais de la vie je n’en demanderais de toi.

Avec amour,

Raphael Santiago.




Simon avait dû relire la lettre à plusieurs reprises, se demandant s’il avait réellement lu ce qu’il pensait avoir lu. La lettre de son mentor avait déjà été une surprise mais son contenu avait été une surprise encore plus grande. Il aurait pensé que son contenu parlerait du fait qu’il ne voulait plus jamais voir Simon, que ce baiser n’avait été que la cerise sur le gâteau de cette farce de mauvais goût. Cela le poussait d’ailleurs à se demander si cette lettre faisait elle aussi partie de cette blague ou s’il était sincère.

Étrangement, la façon qu’il avait de s’exprimer dans sa lettre paraissait plus sincère que dans ses dernières, comme s’il avait plus de mal à s’exprimer. C’était comme s’il cherchait les mots et que tout n’était pas parfaitement orchestré. Il n’avait pas l’air d’avoir réécrit sa lettre des dizaines de fois pour qu’elle paraisse sincère. C’est ce qui poussait Simon à penser que tout cela était bien réel. Il avait l’impression que, pour une fois, Raphael ne s’amusait pas avec ses sentiments.

Mais si tout cela était réel, Simon était vraiment fucked. Raphael lui demandait de choisir entre lui et Isabelle. Quelques mois plus tôt, le choix n’aurait pas été difficile. Il aurait choisit sans même réfléchir mais maintenant tout était différent. D’un côté, il aimait réellement Isabelle. Peut-être qu’il ne l’aimait pas de la même façon qu’il aimait Raphael mais tout de même. C’était sa fiancée et il ne pouvait pas la laisser tomber comme ça. Mais d’un autre côté, il était totalement fou de Raphael et cela depuis qu’il avait posé ses yeux sur lui donc maintenant que l’opportunité se présentait, il ne pouvait décemment pas le laisser lui filer entre les doigts. Il était donc face au choix le plus difficile de toute sa vie si bien qu’il en venait presque à ressentir ce que Clary avait pu ressentir lorsqu’il était mort.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:17

Une vaste blagueChapitre VIINous voilà, jeudi soir, le soleil s’était couché depuis à peine une demi-heure et Raphael était déjà à la fête, entouré de Magnus et d’Alec. Donc, on pouvait dire qu’il était en moyennement bonne compagnie. Enfin pour être totalement franc, il était en très bonne compagnie mais vous pouvez être sûr qu’il ne le dirait jamais à voix haute voix. Peut-être pas fierté ou bien uniquement pour s’amuser à embêter Magnus, disant qu’il lui tape sur les nerfs et que son petit ami également alors que c’était bien deux des rares personnes en dehors de son clan qu’il arrivait à réellement supporter. Mais en tout cas, aujourd’hui, il avait bien besoin d’eux. Il avait hâte de voir Simon arriver à la fête mais en même temps, il était effrayé. Et s’il ne venait pas ? Ou pire, s’il venait avec la Lightwood pour se moquer de lui, lui disant que c’est lui qui a été pris au piège et que lui et Izzy ont bien ri ? Il ne pourrait sûrement pas le supporter… Il risquerait bien de commettre un ou deux meurtres.

“Je pense toujours que ton histoire d’ultimatum était une mauvaise idée.” dit Alec, à la limite du grognement. “Et, franchement, qu’est-ce-qui te fait dire que tu as une chance contre Izzy ? Ils sont fiancés. Ils vont se marier dans 6 mois. Et puis toi, tu ne l’aimes même pas vraiment. Pas comme Izzy.”

“Alec chéri, ne soit pas méchant Raphael. Il ne comprends pas ce qu’est l’amour.” avait dit Magnus sur un ton mielleux.

Raphael les écoutait, resserrant sa main autour de son verre, la mâchoire serrée. Il ne comprenait pas comment ils osaient lui parler comme ça, faire comme s’ils savaient tout sur lui, Simon ou sur leur relation. Dans le fond, Raphael était d’ailleurs persuadé qu’Alec était uniquement persuadé du fait que sa petite sœur chérie avait enfin trouvé l’homme de sa vie et qu’il vont vivre heureux à tout jamais mais bon, il ne fallait tout de même pas se voiler la face. Sérieusement, la magnifique Shadowhunter avec le nerd de vampire. Un couple bien trop improbable pour durer. Mais bon, après ce n’était que son humble avis de vampire, rien de plus, rien de moins. Oui, bon, c’était peut-être aussi la jalousie qui parlait mais franchement, qui pouvait lui en vouloir ?

“Arrêtez de parler.” dit Raphael d’un ton sec avant de s’éloigner d’eux, sa main toujours bien serrée autour de son gobelet.

Il allait ensuite s’installer sur un fauteuil assez près de l’entrée afin d’avoir une bonne vue sur l’endroit, comme ça il verrait le novice rentrer ou non. D’ailleurs, il n’arrêtait pas de regarder sa montre, voulant voir combien de temps il restait avant qu’il ne le voit arriver et qu’il ne l’embrasse à pleine bouche juste pour clouer le bec. Quelques temps plus tard, il était 23:48 et Raphael ne pouvait empêcher le sourire qui se posait sur ses lèvres du mexicain et pour une fois, ce n’était pas un sourire triste. Raphael était réellement radieux et c’était quelque chose que même Magnus n’avait pas vu souvent. En fait, il n’y avait sûrement que lui qui l’avait déjà vu dans cet état et c’était lorsqu’il avait réussi à passer toute une nuit en portant sa croix sans même pleurer. C’était un autre moment où il avait fait quelque chose pour quelqu’un. Ce fut quand il regardait à nouveau sa montre, quand il était minuit, que Raphael remarqua que le sorcier s’était approché de lui, il s’était même assied sur un siège à côté du sien.

“Tu penses réellement qu’il va venir ?” Demandait le sorcier avec curiosité.

“Pourquoi est-ce-qu’il ne viendrait pas ?” Dit Raphael sèchement, n’appréciant pas le fait que son ami puisse douter de la sorte. “Tu penses qu’il préfère la gamine Lightwood à moi, c’est ça ?” Magnus poussa un long soupir.

“Raphael..” Dit Magnus, dépité. “On dirait que tu ne comprends pas. Simon est fiancé avec elle, il a promit de passer sa vie éternelle avec elle.”  Dit-il, ce qui eut comme effet de faire Raphael froncer les sourcils. Il ne voyait pas où le sorcier voulait en venir. “ Alors que toi, Raphael.. Toi.. Tu n’as jamais rien partagé sur le long terme avec lui.”

“Je tiens à te rappeler que c’était mon novice et qu’il faisait parti de mon clan.” Répondit Raphael, exaspéré. “Et tout ça a duré quelques temps.”

“Raphael.” Dit Magnus fermement. “Cela a duré quelques mois, et tu ne le gardais à tes côtés uniquement parce que tu es un homme d’honneur et que tu l’avais promis à Clary. Et ça n’a même pas bien fini !” S’exclamait Magnus, attirant l’attention de quelques créatures obscures dans la pièce, les Néphilims étant bien trop occupés à penser à leurs propres affaires. “Tu l’as jeté dehors pour des conneries Raphael ! Et ensuite, tu ne lui as plus parlé pendant dix ans.”

Au moment où Magnus avait finit de parler, Alec s’était faufilé parmi la foule afin d’enrouler les hanches du sorcier d’un bras, assez inquiet. Le chasseur d’ombre savait que Magnus disait tout cela à contrecœur. Il savait qu’il ne voulait et ne voudrait jamais faire de mal à son meilleur ami, il voulait uniquement être sûr qu’il n’espère pas pour rien. Il serait peut-être blessé par les mots du sorcier et lui cracherait tout son poison au visage mais au moins, son cœur ne sera pas brisé en milles morceaux parce que le jeune Lewis ne viendra jamais. Tout le monde avait l’air de s’en douter sauf le mexicain. Il avait l’air persuadé que Simon l’aimait assez pour tout plaquer pour lui. Quand Alec y repensait, ça lui faisait presque penser à lui plus jeune, quand il avait tout plaqué pour Magnus. Sauf que Simon n’était pas comme lui. Simon avait besoin de quelque chose de stable.

“Tu ne sais rien de ma relation avec Simon, Magnus !” S’exclama-t-il et si ça avait été possible, son visage aurait été rouge de colère. “Et la seule raison pour laquelle je l’ai jeté dehors comme tu dis, c’est vous ! Toi et ta petite bande de Néphilim l’avez poussé à trahir ma confiance, à me trahir et maintenant tu oses me dire que c’est de ma faute ?!” Crachait-il avant de regarder son portable. 00:02. Il devait donc s’en aller rapidement avant que quelque chose d’humiliant n’arrive. Il ne voulait décemment pas donner raison à Magnus. Jamais. “Tu sais quoi, je crois que je vais quitter ta petite fête, sorcier.” Dit-il avant de pointer Magnus du doigt. “Va te faire voir.” Il pointait par la suite Alec. “Va te faire voir. Et surtout, va te faire foutre, Simon !.” Avait-il dit, sa dernière phrase n’ayant aucun interlocuteur. Il quittait ensuite le Pandémonium pour se rendre à l’hôtel DuMort sans même faire attention aux cris de Magnus lui demandant de rester, l’implorant presque.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:19

Une vaste blagueChapitre VIIIRaphael,

Pour commencer, je suis désolé de ne pas être venu. Enfin, sans te mentir, je suis venu, je te le jure. Je suis arrivé à minuit et demi mais tu étais déjà parti. Magnus me l’a dit. Cela fait 5 mois que je me maudis d’être arrivé trop tard, de ne pas avoir pu voir ce qui se passait entre nous. Je n’ai même pas pu voir ce que nous aurions pu devenir. Mais je te le promets, Rafa, j’ai une bonne excuse. Enfin, elle l’est pour moi. Cependant, je ne suis pas sûr que tu ne pensent la même chose.

J’ai voulu venir, mais je passais ma soirée avec Isabelle, il me fallait donc une excuse afin de m’extirper de chez moi toute une nuit, sans qu’elle n’apprenne que je venais voir l’homme dont j’ai pris tant de temps à oublier. L’homme qui est la raison pour laquelle cela a pris 7 ans avant que je ne puisse me mettre en couple avec elle. Tu va me dire que j’aurais tout de même pu lui dire la vérité, que je venais te voir pour avoir une dernière chance. Elle aurait sûrement compris étant donné qu’elle m’a dit à plusieurs reprises que tu étais mon âme sœur.. Ainsi que la tienne. Elle se doute sûrement que si un jour je venais à la quitter, cela serait sûrement pour tes beaux yeux.

Mais je ne pouvais pas lui dire. Je ne veux pas lui faire de mal parce que je suis vraiment attaché à elle. Je pense même ressentir de l’amour à son égard. Comme je le ressens à ton égard sauf que c’est décemment moins fort que mes sentiments pour toi. Il a donc fallu que j’attende jusqu’à ce qu’elle ne daigne s’endormir pour que je puisse sortir. Mais elle ne voulait pas s’en aller et la dernière fois que j’ai voulu regarder si elle dormait ou non, je l’ai vue sur notre lit, assise en tailleurs ne portant que des sous-vêtements et ses cheveux étaient attachés, elle était donc sur le point d’aller se coucher. Mais elle était entrain de lire ta lettre qu’elle avait trouvé sous mon oreiller et elle pleurait. Je crois que je ne me suis jamais senti aussi mal.

Elle a donc tout de suite compris que la raison pour laquelle je n’arrivait pas à rester calme, la raison pour laquelle j’avais la bougeotte toute la soirée, c’était parce que je voulais venir te voir et que je ne savais pas comment faire ça. Et finalement, elle m’a dit de venir te retrouver, si c’était ce que je voulais. Mais il y avait de l’amertume dans sa voix. Et j’ai finalement quitté ma maison à minuit, après lui avoir dit que je l’aimais, après avoir déposer un baiser sur ses si douces lèvres si différentes des tiennes. Quand j’ai fini par arriver, tu n’étais plus là. Alec et Magnus avaient l’air déçus de me voir, à moins que c’était mon retard qui les décevaient ? C’était comme si, encore une fois, j’avais pris une décision plus stupide que d’habitude.Ils étaient déçus parce que je n’ai jamais réussi à choisir entre elle et toi, je n’en ai jamais eu l’opportunité. Tu as choisi pour moi bien avant que je puisse réaliser que notre relation avait de l’avenir. C’était bien avant que je ne puisse dire à Isabelle que je voulais être avec toi.

Donc, je suis uniquement rentré chez moi, dépité. Isabelle n’était pas endormie, elle attendait mon retour, ma délibération. Elle voulait savoir si, après 3 ans de vie commune, je t’avais choisi à sa place. Et je t’avoue que je n’ai pas osé lui dire la vérité. Je n’ai pas osé dire que je n’avais pas eu à choisir entre elle et toi. Je lui ai donc menti, disant que je ne voulais qu’elle.

Voilà ce qui me pousse à t’envoyer cette lettre, malgré le fait que tu ne veuilles plus que je te contacte et qu’apparemment, tu ne donnes pas de nouvelle ni à Alec, ni à Magnus. Vous vous êtes aussi disputé ? Pourquoi donc Raphael ? A chaque fois que je demande à Alec ou Magnus, ils finissent par me dire qu’il ne s’est rien passé ce soir là et que tu veux uniquement du temps pour toi, que tu veux rester seul. Mais la plupart du temps, je ne le crois pas. Parce que tu as toujours envie d’être seul et je ne comprends pas pourquoi maintenant tu aurais besoin d’être seul. Mais bon. J’aimerais t’inviter à la fête de Magnus vendredi, donc après-demain. Je ne t’y invite pas comme rencard, bien évidemment, parce qu’elle est organisée en l’honneur de mon futur mariage avec Isabelle. Et par futur mariage, je veux dire qu’il aurai lieu dans un mois. Ça me ferait réellement plaisir si tu voulais bien venir me voir.

Simon.


Raphael n’arrivait pas à y croire, d’abord il lui envoyait une lettre alors que Raphael lui avait interdit d’essayer de communiquer une nouvelle fois avec lui et le pire dans tout ça c’est qu’il osait l’inviter à une fête en l’honneur de sa relation avec quelqu’un d’autre ? Après avoir parlé de cette même relation dans cette lettre ? Après lui avoir dit qu’il aimait la gamine Lightwood ?

“Ce garçon se moque de moi.” Marmonna-t-il avant de, pour une fois, déchirer la lettre de Simon. Il jetait ensuite ce qu’il en restait dans une poubelle non loin, poussant un soupir. Il se demandait ce qu’il devrait faire maintenant. Peut-être qu’il devrait déchirer voire même brûler toutes les autres lettres. Peut-être qu’il devrait oublier Simon définitivement ? Peut-être que c’était la meilleure chose à faire pour Raphael et pour Simon aussi. Il pourrait être heureux avec Isabelle, sans jamais se soucier de savoir si sa relation était réelle ou non, si elle avait un avenir ou non.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:25

Une vaste blagueChapitre IXLa fête avait maintenant commencé depuis plus de deux heures et Simon n’avait toujours aucun signe de vie de la part de Raphael. Mais Simon ne voulait pas se dire qu’il ne viendrait pas. Il voulait croire qu’il allait venir juste pour le voir, qu’il allait uniquement prendre son temps pour lui rendre la monnaie de sa pièce comme le sadique qu’il était. Simon poussait donc un soupir, se disant qu’il allait se le sortir de la tête jusqu’à son arrivée, tentant de se concentrer à nouveau sur la conversation que sa fiancée avait avec sa meilleure amie à propos d’une des missions à laquelle elles avaient participé il y a peu. Ce n’était rien qui pouvait vraiment l’intéresser. Il tournait la tête pour trouver quelqu’un d’autre qu’il connaissait quand son regard tomba sur quelqu’un qu’il connaissait bien mais il ne s’attendait pas à la voir. Non loin de lui, à la porte d’entrée se trouvait Lily Chen. Et elle lui faisait signe de la suivre. Et il s’exécutait.

Une fois hors du Pandémonium, il n’avait même pas le temps de comprendre ce qu’il se passait quand il sentait la vampire l’attraper par le cou et le plaquer contre un mur, crachant. Le pire dans tout ça c’était qu’il avait beau être un vampire lui aussi, cette femme le terrifiait plus que n’importe qui… Non pas plus que n’importe qui état donné que Raphael aussi était assez terrifiant.

“O-Oui.. ?” Demandait Simon, bégayant alors que Lily lui lançait un regard noir, resserrant son emprise sur la gorge du cadet.

“Est-ce-que je t’ai dit que tu avais le droit de parler ?” Demandait-elle amèrement, ses ongles se plantant dans la peau du garçon, laissant quelques gouttelettes de sang perler. “Je ne sais pas ce que tu as fais à Raphael mais tu as intérêt à régler ça, Lewis. On dirait que tu l’as cassé ! Il n’est pas sortit de sa chambre depuis la dernière soirée au Pandémonium et je sais qu’il devait t’y retrouver !”

“Je l’y ais pas vu..” Avoua Simon alors qu’il n’avait qu’une envie, se transformer en rat et se cacher sous un meuble. Mais il finit par se calmer en sentant Lily desserrer son emprise afin de le regarder de haut, et pourtant elle était plus petite que lui, n’ayant que du dédain dans le regard.

“Je m’en fiche de ce qui s’est passé, répare-le.” Crachait-elle avant de s’en aller dans la nuit.

Ce fut ce moment que Simon choisit pour quitter la fête, poussant un léger soupir. Il fallait qu’il aille voir Raphael et s’il avait était heureux à cette idée auparavant, maintenant, il ne pouvait s’empêcher de n’être qu’une boule de stress. Il ne savait pas comment tout cela allait se finir. Qui sait, peut-être que c’est à ce moment que tout allait se terminer, qu’il ne parlerait plus jamais avec Raphael après, qu’il allait se faire jeter une nouvelle fois du DuMort, le cœur brisé et avec une grosse envie de pleurer. Et encore une fois, ce serait de la faute des Néphilims. Oui, bon, ça avait toujours été sa faute. La première fois, c’était lui qui avait accepté de trahir Raphael et là, c’était lui qui n’avait pas accepté assez rapidement d’être avec Raphael, la personne qu’il considérait comme son âme sœur. Il fut sorti de ses pensées quand il voyait la porte de l’hôtel DuMort juste devant lui. Il prit son courage à deux mains et entrait en usant sa rapidité de vampire pour entrer dans la chambre de Raphael. Il était dans son lit, les yeux fermés et pendant un moment Simon pensait qu’il allait le jeter dehors, mais il ne fit rien, il se contentait de garder les yeux fermés. Pendant quelques secondes, Simon pensait qu’il dormait ou quelque chose dans ce genre mais il finit par arquer le dos sous les couvertures, un simple mot échappant ses lèvres.

smut
Spoiler:
 
“Alors, Simon, tu as aimé le spectacle ?”
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:35

Une vaste blagueChapitre XLa voix de Raphael avait eut le même effet qu’un coup de jus. Il tournait la tête vers lui et maintenant, Raphael le regardait en haussant un sourcil, attendant que Simon ne veuille bien dire quelque chose. Simon ne pouvait s’empêcher de l’admirer, ses joues étaient rouges et ses cheveux en bataille, bon sang, ils étaient même bouclés. Il était vraiment magnifique comme ça et encore, même le mot magnifique était trop faible pour le décrire. Bon sang, sa beauté ferait pâlir Vénus elle-même.

“Je.. Désolé Raphael !” Finissait-il par s’exclamer en le regardant avec de gros yeux. “Lily m’a dit que tu étais dans un mauvais point.. Elle m’a presque ordonné de venir te voir et je.. je suis venu mais je te promets que je ne savais pas que tu faisais ! Sinon je.. je serais pas entré je te le promets !” Disait-il rapidement.

“Pourquoi tu es resté quand tu as compris ce que je faisais, Lewis ?” Un sourire en coin apparaissait sur les lèvres du mexicain alors qu’il posait son regard sur Simon. ]“Tu as aimé me regarder, n’est-ce-pas ? T’aurais pu te toucher tu sais, voir ton pantalon aussi serré me rendrait presque inconfortable. Et pourtant, je suis nu.”

Et pendant un moment, va savoir comment, il avait oublié cela. Il avait oublié que le magnifique homme devant lui était nu et que Simon pouvait le regarder aussi longtemps qu’il voulait, et c’est ce qu’il fit, ne se contentant pas uniquement de regarder son visage cette fois. Sa peau hâlée contrastait si bien avec les draps blanc sur lesquels il était installé et sa position était plus qu’obscène, comme s’il essayait d’attirer Simon dans son lit. Il avait toujours les jambes écartés alors que son sperm était toujours sur son ventre. Et bon sang, ce sourire en coin. Simon avait envie de le baiser jusqu’à ce qu’il oublie comme on pouvait sourire de la sorte.

“Je préférerais te toucher toi, sweetheart.” Dit-il, la voix suave et avant même que Raphael n’ait le temps de répliquer, il se retrouvait au dessus de lui, embrassant le mexicain avec passion. Il avait envie d’être la réelle raison pour laquelle il prenait son pied. Même si Raphael lui avait conté dans sa lettre qu’il voulait le faire lui-même. D’après ce qu’il venait de voir, Raphael avait l’air plutôt soumis dans le lit. C’est peut-être pour cela qu’il essaie tellement d’être dominant en dehors ? Enfin bon, Simon allait embrasser son cou, attrapant ses poignets afin qu’ils soient au dessus de sa tête.

“Qu’est-ce-que tu fais..?” Demandait Raphael qui se mettait doucement à onduler ses hanches, sifflant en sentant le jean’s de Simon contre sa peau nue.

“Ce que j’ai toujours voulu faire, Rafa.” Dit-il en se mordillant la lèvre inférieure avant de retourner l’embrasser à pleine bouche, sa langue explorant. D’une main, il tenait ses poignets et de l’autre, il prenait sa ceinture qu’il décrochait rapidement afin de l’enrouler autour de ses poignets, l’attachant au lit. Et cela fit Raphael gémir. Bon sang, il ne pensait pas que Raphael aimerait autant cela mais ce qu’il ne savait pas, c’était que Raphael aimerait toujours du moment que c’était fait par Simon.

SMUT
Spoiler:
 

Tout ça ne durait pas vraiment très longtemps, mais ce n’était pas pour autant que c’était mauvais. C’était même divin mais après une quinzaines de minutes, Simon se retrouvait allongé aux côté de Raphael, ce dernier dans ses bras après qu’il lui ait délivré les mains. Simon déposait un petit baiser sur l’épaule de Raphael avant de pousser un soupir.

“Qu’est-ce-qu’il y a, corazón ?” Demanda Raphael, se défaisant de l’étreinte de Simon avant de se tourner vers lui, le regardant dans les yeux.

“Il faut que je dise à Isabelle que c’est terminé.” Dit Simon, dépité. Et pendant un moment, Raphael se demandait si Simon ne regrettait pas ce qu’il venait d’arriver.

“Si c’est ce que tu veux..” Répondis le mexicain, tentant d’avoir l’air nonchalant alors qu’en réalité, il était en pleine panique. Mais Simon poussait un soupir, lui-même ne savait pas réellement ce qu’il voulait.

“C’est la chose à faire..”

“Tu l’aime vraiment, n’est-ce-pas ?” Demandait Raphael, un peu trop amèrement mais il n’y pouvait rien, il bouillonnait presque de jalousie.

“Oui, mais pas comme je t’aime toi, Rafa.” Dit-il en caressant le bas du dos du jeune homme. “Entre Izzy et moi, c’est différent. C’est plus simple, plus léger.” Ensuite, il y eu un silence. “Avec elle je suis heureux.”

“Et moi je ne pourrais pas te rendre heureux ?” Railla Raphael.

“Non, tu ne pourrais pas.” Dit Simon sérieusement avant de refaire une pause. “Ce qu’on partage nous, c’est intense, ça nous consume. C’est le grand amour. Qu’importe ce qui arrive, à quel point on se dispute, on se retrouvera toujours.” Dit-il avant de déposer un baiser sur le front de Raphael avant de sourire légèrement. “Qu’est-ce-que le bonheur face à ça ? Maintenant lèves-toi, il faut que je retourne à la fête de Magnus chercher mes affaires avant d’aller parler avec Isabelle. Faudra donc que je passe chez moi, je pense qu’elle a quitté la fête.”

Simon se levait par la suite, le regard de Raphael toujours sur lui alors qu’une seule chose restait dans la tête de Raphael. Je ne pourrais jamais rendre Simon heureux.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:42

Une vaste blagueChapitre XILe trajet jusqu’au Pandémonium avait été silencieux. Tout deux étaient perdus dans leurs pensées. Simon se demandait ce qu’il allait bien pouvoir dire à Isabelle et Raphael, lui, n’arrêtait pas de rejouer leur discussion dans sa tête. Il commençait presque à se demander s’il devrait ou non le laisser faire, le laisser quitter la personne qui pourrait le rendre heureux pour lui, son mentor, son grand amour comme il disait, mais également l’homme qui ne pourrait jamais le rendre heureux. La seule idée d’avoir un future avec un Simon malheureux avait pour effet de serrer son cœur. Étrangement, maintenant, l’idée de le voir heureux avec quelqu’un d’autre semblait beaucoup mieux qu’il y a quelques minutes. Tout ça, c’était parce que les sentiments de Simon comptait plus que les siens. Parce que son bonheur était quelque chose d’indispensable aux yeux de Raphael. Tout ça parce qu’il était amoureux.

Une fois arrivé au Pandémonium, Simon et Raphael se séparèrent Simon allait chercher ses affaires et par la même occasion, il s’était décidé à aller se confier à Clary, sa meilleure amie. Raphael, quant à lui, attendait patiemment, ses bras croisés sur son torse quand il la vit. Elle était plus belle que jamais. Elle avait attaché sa magnifique chevelure pour en faire un chignon et sa robe pourpre était assez moulante pour montrer tous ses atouts mais également assez ample pour ne pas la faire ressembler à.. Une salope. Elle rayonnait. Raphael se sentirait presque coupable du fait que Simon risque de lui briser le cœur à cause de lui. Non, il ne risquait pas de lui briser le cœur, c’était ce qui allait forcément arriver. Raphael n’en doutait pas une seule seconde. Il poussait un soupir avant de s’approcher d’elle. Elle était assise sur un banc, seule. Alec et Magnus étaient sûrement à quelque part entrain de se rouler des pelles et la plupart des autres invités étaient déjà partis. Raphael finissait donc par s’asseoir sur la chaise face à la sienne et leurs regards se croisèrent. Isabelle esquissait un sourire triste et Raphael se doutait que la jeune femme pensait que son petit ami serait ici.

“Tu es toujours là ?” Demandait Raphael et il se demandait quelques secondes après pourquoi il avait posé cette question. On voyait très clairement qu’elle était toujours là à attendre Simon.

“Pourquoi serais-je partie ?” Demandait-elle en lui faisant un sourire. Raphael se demandait comment elle pouvait faire pour être aussi gentille avec lui alors qu’il était la cause de tous ses problèmes de couples s’il y en avait. Peut-être que, comme lui, elle n’avait rien contre lui. Peut-être qu’elle pensait que, si on oubliait Simon, il avait un bon fond.

“La fête est presque terminée. ”

“Je sais, mais Simon n’est pas encore de retour.” dit-elle faiblement.

Cette phrase lui fit encore plus mal au cœur mais il devait faire de son mieux pour ne pas laisser cela se montrer sur son visage donc comme d’habitude, il se contentait de sourire. Sourire pour ne pas montrer qu’il se sentait coupable, qu’il avait mal pour elle. Dìos, il avait tout de même couché avec le petit ami de cette fille il y a à peine 45 minutes au plus.

“Comment tu peux être sûr qu’il va revenir ?” Dit-il, ricanant. Il fallait que son comportement soit comme d’habitude. Il fallait qu’il soit suffisant, comme ça, peut-être qu’Isabelle ne verrait pas que quelque chose ne cloche. Peut-être que comme ça, tout irait bien. Tout se passerait réellement bien de cette façon.

“Parce que je l’aime.” Dit-elle avec un sourire. Dans toute circonstance, cela aurait parut étrange pour Raphael, il ne comprenait pas le rapport avec sa question, mais il ne posait pas de question. “Et encore plus important, je sais qu’il m’aime aussi. Il est juste perdu. Il a peur de faire une choix entre..” Elle ne continuait pas mais Raphael savait qu’elle voulait dire entre eux deux. Cette situation était réellement gênante. “Mais je sais qu’il fera le bon choix. Et je serais là quand il l’annoncera.”

Raphael avait envie de lui demander ce qu’elle entendait par le bon choix mais lui-même savait très bien. C’était elle le bon choix. C’était elle qu’il devait choisir. Il allait lui répondre quand Simon était de retour, une veste dans la main. Il l’avait oubliée ici la dernière fois quand il était au Pandémonium.

“Raphael, je savais pas que tu avais oublié une-..” Il s’était directement coupé quand il remarquait avec qui Raphael était assied. Il était avec Isabelle. La fille avec qui il était en couple. La fille avec qui il sortait était entrain de discuter avec le garçon avec qui il avait couché il y a peu. Cette situation était vraiment.. Gênante.

“Je savais que tu viendrais” S’était exclamé Isabelle, se levant pour aller déposer un baiser sur les lèvres du jeune homme. Simon la repoussait gentiment au même moment où Raphael se levait, se plaçant aux côtés de Simon.

“Je suis désolé d’avoir pris tellement de temps..” S’excusait Simon avant de regarder la brunette dans les yeux.“Il faut qu’on parle.”

Isabelle fronçait d’abord les sourcils avant de regarder Simon, puis Raphael. Et quelque chose dans son regard changea. Comme si quelque chose venait de tilter, comme si elle avait tout compris. “Je vois..” S’était-elle contenté de dire.

“Izzy..” Implora-t-il et Raphael se sentait mal pour lui, vraiment mal.

“Simon.” Dit-il en posant une de ses mains sur l’avant-bras du jeune homme mais Simon le repoussait légèrement avant de lui lancer un regard désolé.

“Non, je dois faire ça moi-même. Ce que je dois te dire c’est que-..” Commençait-il mais Raphael le coupa avant qu’il ne puisse dire quelque chose de plus.

“Ce qu’il essaie de te dire, c’est que vous avez ma bénédiction.” Dit Raphael, un sourire hypocrite sur le visage alors qu’Isabelle le regardait, un sourire la rendant à nouveau aussi radieuse qu’avant alors que Simon avait un air confus sur le visage, il ne comprenait pas ce que Raphael était entrain de faire. “Je ne pourrais pas être plus heureux qu’en vous voyant vous marier.”

En disant ces mots, Raphael sentait quelque chose en lui se briser. Mais il s’en fichait. Au moins, grâce à ça, Simon sera heureux.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   Sam 30 Juil - 2:49

Une vaste blagueChapitre XI“Ce qu’il essaie de te dire, c’est que vous avez ma bénédiction. Je ne pourrais pas être plus heureux qu’en vous voyant vous marier.”

Peu après avoir dit ces mots, Raphael avait quitté la pièce. C’était la deuxième fois qu’il quittait la pièce, le cœur brisé par son novice. Mais cette fois, il en était heureux. Au moins, cette fois, il savait que c’était pour le mieux. Cette fois, il savait que cela rendrait Simon heureux même si cela devait le rendre malheureux. Il passait une main dans sa chevelure et quand il était dans la rue, il entendait quelqu’un l’interpeller.

“Raphael !” La voix de Simon résonnait à ses oreilles, le faisant s’arrêter avant de se tourner vers lui. Il regardait le jeune homme pendant quelques secondes, sans jamais rien dire. Simon avait l’air triste, comme si ce que Raphael avait dit l’avait également affecté. Il finit par reprendre une expression faciale montrant sa confusion. “Pourquoi tu as fait ça ?”

“C’est à cause de ce que tu as dit plus tôt.” Dit-il, simplement. C’était la vérité. C’était ce qui l’avait poussé à abandonné son histoire avec Simon.

“A propos d’être heureux ?” Demandait Simon et pendant quelques secondes, il n’y croyait pas. “Raphael, tu sais que ce n’est pas la chose la plus importante ?” Demandait-il mais c’était plutôt une question rhétorique, il n’attendait pas de réponse. “Les gens n’écrivent pas des sonnets ou de romans sur le fait d’être compatible..” Il finissait par poser ses mains sur les épaules de Raphael, le regardant dans les yeux. “Les grands amours sont les plus fous.”

“Il y a une différence entre grand amour et véritable amour, Si.” Dit Raphael, poussant un soupir alors qu’un sourire s’affichait sur les lèvres de Simon à cause du surnom employé par le plus âgé. “J’ai quitté la fête de Magnus l’année dernière après t’avoir attendu deux minutes. Isabelle t’a attendu toute la nuit.” Dit-il alors qu’il insistait sur les durées. “C’est ta chance de connaître le bonheur.” Dit-il en caressant doucement la chevelure du garçon. “Tu penses que tu ne devrais pas avoir ça parce que tu n’as jamais été heureux. Enfin jamais totalement heureux. Et ça te fait peur.” Il descendait ses mains vers ses joues, les caressant doucement, un léger sourire triste sur le visage. “Mais tu mérites ton conte de fée, Simon.”

“On peut écrire notre propre conte de fée !” S’exclamait-il Simon, l’implorant.

“Seulement quand on en a besoin, toi tu n’en as pas besoin.” Souffla-t-il avant de se décoller de lui, croisant ses bras sur son torse. “Comment tu te sens par rapport à ce soir ?” Demandait Raphael avant de croiser ses bras sur son torse.

“Mal.” Soupira Simon. “Je me sens terrible. En réalité, je n’ai jamais ressenti cela.”

“Culpabilité.” Expliqua Raphael, ses bras toujours croisés sur son torse. “Je le ressens aussi. Il faut croire que l’on est mûr ?” Dit-il avec un léger rire avant de poser ses yeux sur Simon, les siens étaient embués.

“Je veux pas te laisser t’en aller..”

Raphael le regardait et son cœur se serrait une nouvelle fois. Il se demandait presque s’il n’allait pas finir par exploser à force de serrer comme ça toutes les deux minutes. Dìos, il n’avait jamais autant souffert en une soirée. “Ne laisse jamais quelqu’un te dire que tu n’es pas fort.” Murmurait-il, caressant sa chevelure. [color=#6C0277]“Tu es le garçon le plus fort que je connaisse.”[color]

“Il me faut toute ma force pour te laisser partir.” Dit doucement Simon, sa voix presque étouffée contre sa veste.

“Je sais..” Dit doucement Raphael. “Mais tu dois me laisser partir, tu dois lâcher prise Simon.”

Ensuite, Raphael lâcha Simon et le regardait dans les yeux alors que quelques larmes coulaient le long des joues du cadet. Si Raphael n’était pas aussi… Raphael, il pleurerait sûrement également. Mais même dans ce genre de situation, il avait trop de fierté. Foutue fierté latine. Il se décidait à tout de même faire une dernière chose stupide, il se mettait sur la pointe des pieds afin d’embrasser le jeune vampire. Simon répondait directement au baiser, agrippant sa veste entre ses doigts, comme pour le rapprocher de lui, comme pour lui faire passer un message, lui disant de rester avec lui à tout jamais. Mais tout les deux savaient que c’était impossible. Une fois que ce baiser désespéré fut rompu, il collait son front à celui de Simon et ce fut ce dernier qui rompu le silence.

“Je t’aimerais toujours.”

“Je t’aimerais toujours, corazón. ” Soufflait Raphael avant de le lâcher.

Raphael esquissait un léger sourire en regardant Simon qui essuyait ses larmes avant de finir par tourner les talons pour rejoindre Isabelle. Il ne savait pas depuis combien de temps elle était là et pour être totalement, il s’en fichait du fait qu’elle ait vu ce baiser. Elle n’avait pas à s’affoler parce que c’était uniquement un baiser d’adieu. Il regardait Simon sourire faiblement à Izzy qui mettait sa main sur le bas du dos du jeune homme, comme pour le réconforter.

“Merci d’avoir attendu.” Soufflait-il. “Il fallait que je dise au revoir.”

Après ces mots, Raphael regardait Simon s’en aller avec Isabelle, main dans la main. Et si Raphael, au lieu de rentrer au DuMort était retourné dans l’appartement de Magnus et avait pleurer dans les bras de son ami pendant qu’Alec lui caressait le dos, personne n’avait besoin de le savoir.

C’est officiel : pas de happy ending pour Raphael et Simon. Juliette disait à Roméo que la séparation est un si doux chagrin mais pour une fois, on aurait aimé dire « Tout es bien qui finit bien. »
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
Contenu sponsorisé


Message(#)Sujet: Re: Une vaste blague (Saphael & Sizzy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une vaste blague (Saphael & Sizzy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1 blague par jour du Père Noël ^^
» LA BLAGUE DE LA BLONDE
» Kinder nous a fait une bonne blague
» blague un peu ole ole
» LA BLAGUE DE LA BLONDE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you insane like me? Been in pain like me? :: Justayne :: Français-