Partagez | 
 

 I hate you, I love you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Santiagod
Admin

avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 14/07/2016

Message(#)Sujet: I hate you, I love you.   Sam 30 Juil - 4:23

I hate you, I love you.
Just wanna feel your kiss against my lips


Simon ne l’embrassait jamais. C’était le premier signe, qu’importe le nombre de fois où ils le faisaient, les rendez-vous dans les allées sombres, les matins paresseux où leurs mains et langues savaient exactement où aller. Mais, il ne s’embrassaient jamais.

C’était Simon qui avait tout commencé, ce qui était une surprise pour Raphael. Il l’avait poussé contre un mur, mis un de ses cuisses entre celles de Raphael et mordait son cou. Raphael avait rapidement appris ce que Simon aimait, par exemple, il aime quand Raphael lui tire les cheveux, bouge le poignet comme il faut et il aime vraiment, vraiment quand Raphael utilise sa bouche. Bien sûr que Raphael se laisserait faire surtout avec un visage comme ça.

Mais Simon ne le laisse toujours pas l’embrasser.


Do you miss me like I miss you ?


La trahison de Simon laisse un goût amer dans la bouche de Raphael, il regarde le garçon partir, les crocs sortis et les yeux flambant de colère. Comment pouvait-il après tout ce qui s’était passé entre eux ? Comment pouvait-il faire ça ? La douleur avait débuté le lendemain. Il était habitué à voir Simon tout le temps, ne pouvant même pas s’éloigner de lui ou l’éviter. Pas qu’il n’en ai envie. Mais Simon n’est plus là parce qu’il est partit. Il a quitté Raphael.

Il les a trahis, le clan. Les personnes qui l’ont hébergé, l’ont entraîné et qui ont pris soin de lui, ceux qui l’ont aimé. Et ça fait mal. Le silence qu’il aurait pensé apprécier n’est plus qu’un rappel douloureux de cet acte.


I don’t mean no harm.


Quand Simon apparaît, de nul part, des jours plus tard, Raphael devrait être énervé. Et il l’est, au début. Des remarques acerbes sont dites, mais Simon parle et comme d’habitude, Raphael cède. Ça ne veut pas dire qu’il doit être doux. Cette nuit, il se frotte à Simon avec un intensité presque brutale, les yeux flambant de colère. Simon se laisse faire, comme d’habitude, cambrant le dos à cause du toucher de Raphael et de ses baisers, haletant inutilement. Et Raphael grogne, il griffe, mords et tire un peu trop fort sur les cheveux doux de Simon. Ses coups de bassin sont précis, presque violents alors qu’il dépose son visage dans le creux du coup de Simon, tenant le novice contre le matelas de tous ses forces.

Et Simon ne l’embrasse toujours pas


Lie to me, lie with me, get your fucking fix



Bien sûr, Raphael remarque quand Simon sort en douce et qu’il revient sentant la sueur et le sang d’ange. Mais ils continuent tout de même ce qu’ils font, mordant un peu plus que d’habitude et serrant leurs doigts un peu plus fort. Puis, les mensonges arrivent, petits au début, à propos d’où il est et avec qui. Et parfois, Simon s’en va pendant des jours, crachant des excuses à deux balles quand il revient, parfaitement inconscient de l’inquiétude de Raphael. Soit ça, soit il l’ignore.

Il agit toujours comme s’il voulait Raphael pourtant, et peut-être que c’est vrai, mais pas de la même façon dont Raphael le veut. Ils se disputent, puis ils baisent et quand c’est fini, Raphael se déteste encore plus que d’habitude. Parce que peut-être que c’est tout ce qu’est Raphael à ses yeux : Un défouloir, un trou parmi tant d’autres.


I hate you


La première fois qu’il le dit, c’est d’un ton sec. En plein milieu d’une dispute à propos de cette gamine de Lightwood, Izzy insistait Simon mais Raphael s’en fiche. Les mots sortent facilement, comme s’il essayait de les retenir et puis Raphael réalise qu’il les pense. La seconde fois, c’est quand Simon s’en va, enfilant un t-shirt alors qu’il quitte la pièce, laissant Raphael tout seul. Il le chuchote à la porte fermée et se convaincs que Simon ne l’a pas entendu.

La troisième, quatrième, cinquième fois, Simon ne réagit même plus. Il ne fait que pousser un rire sarcastique. Mais peut-être que c’est tout ce que ça vaux parce que, vraiment, qui est-ce-que Raphael essaie de convaincre ? Simon ? Lui-même ? Lui-même l’oublie parfois.

Parce qu’il hait Simon, vraiment.


I love you


Mais il l’aime également.

Il ne lui dira jamais en face, bien sûr. Parce qu’il est bien trop peureux, trop faible. Il sait que Simon va le quitter pour cette gamine Lightwood, ce n’est qu’un question de temps. Mais il murmure ces mots contre la peau couverte d’une petite couche de sueur, quand il mordille les os du bassin du garçon et quand il dépose des baisers contre ses muscles. Il les répète dans sa tête des centaines de fois quand les quelques centimètres du lit paraissent comme étant des mètres.

Parce que si on aime quelqu’un, on l’embrasse. Et Simon ne va jamais embrasser Raphael.


I hate that I want you.



Le sexe avec Simon est quelque chose de nouveau et de sauvage pour Raphael. Le sexe ne l’avait jamais intéressé avant parce que si l’on ne trouve pas quelqu’un sexuellement attirant, où est l’intérêt ? Mais Simon l’effraie, il est différent, bien sûr qu’il l’est, putain. Tout à partir de ses beaux yeux marrons jusqu’à son sourire en coin qui rends Raphael totalement fou. Et il ne peut plus s’en passer.

Simon est toujours imprévisible, il aime jouer avec Raphael et Raphael ne peut jamais gagner. Et il déteste ça. Il déteste la façon dont il se lèche les lèvres en maintenant un contact visuel. Il déteste le fait qu’il recherche toujours à savoir si Simon est dans la pièce.

Il déteste de fait que Simon n’a qu’à prononcer le nom de Raphael d’une certaine manière pour que ce dernier se mette à genoux sans poser de question. Il déteste le fait que parfois, Simon est violent et plein de colère, une bombe à retardement finissant par exploser, griffant, mordant et donnant des coup de bassin à une rapidité telle que Raphael a du mal à suivre.

Et puis, il y a les fois où Simon est doux. Raphael déteste ces moment le plus. Quand Simon embrasse le torse de Raphael, quand il effleure son cou, ses hanches, ses cuisses. Quand il le prends contre lui comme s’il était sur le point de se briser, voyant en lui, ses mains douces.

Les mains de Raphael sont brutales.


You don’t give a damn about me


Quand Simon finit par réellement partir, Raphael est sur le point de tout foutre en l’air. Si son cœur battait toujours, Simon l’aurait brisé il y a bien longtemps, détruisant tout les morceaux jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de Raphael. Plus rien mis à part ce que Simon a fait de lui.

Froid et vicieux, et renfermé sur lui même. Parce qu’après tout ça, tout ces mois à s’embrasser et se caresser, tout ce temps gâché pour rien. Tout ces presque baisers que Simon n’acceptaient pas. Toutes ces morsures et cette colère, et ce sexe vide de sens.

C’est tout ce qu’il reste.

Peut-être bien que Raphael est un monstre.

Mais c’est Simon qui l’a fait comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://santiagayforlewis.forumactif.org
 

I hate you, I love you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» hate that i love you (enya)
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Are you insane like me? Been in pain like me? :: Justayne :: Français-